Les DEA sont-ils subsidiés en Belgique ?

Les DEA (Défibrillateurs Externes Automatiques) améliorent de 70 % au plus les chances de survie en cas d’ arrêt cardiaque soudain. Malgré cela, leur achat n’est pas subsidié de façon uniforme en Belgique.

En Wallonie, le gouvernement régional a décidé que les clubs sportifs ou les exploitants d’installations sportives peuvent se faire rembourser jusqu’à 75 % du prix d’achat d’un DEA. En Flandre, chacun doit payer lui-même le prix d’achat intégral. Pire encore : un arrêt cardiaque soudain semble être un problème de luxe. En effet, l’État impose 21 % de TVA sur un DEA. Pas très logique.

C’est un investissement important pour de nombreux clubs sportifs, communes et associations. Heureusement, il est également possible de louer un DEA, ce qui le rend plus abordable.

Les extincteurs sont obligatoires en Belgique. Ils doivent être présents dans chaque voiture, immeuble d’appartements et entreprise. Nous aimerions ajouter un DEA à cette liste. Il y a des millions d’extincteurs en Belgique, contre 10 000 DEA seulement. Évidemment, on espère ne jamais devoir les utiliser. Mais ils sont ainsi disponibles en cas de besoin, au moment crucial où ils permettent de changer l’issue d’un drame.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par une *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.