Les 10 bons réflexes en cas d’arrêt cardiaque soudain

10 000 par an, 30 par jour : les arrêts cardiaque soudain sont courantes en dehors des hôpitaux. Chaque minute qui passe sans assistance réduit la probabilité de survie de 10 %. Il est donc essentiel d’effectuer une réanimation rapide.

Il est important de suivre la « chaîne de la survie » dans le bon ordre. Assurez d’abord la sécurité. Ainsi, vous garantissez non seulement la sécurité de la victime mais aussi celle du secouriste et des témoins. Évaluez ensuite l’état de la victime : regardez si elle réagit, ouvrez ses voies aériennes et contrôlez sa respiration. Contactez les services d’aide. Demandez à un témoin d’appeler le 112 et à quelqu’un d’autre d’aller chercher un DEA (Défibrillateur Externe Automatique). L’utilisation d’un DEA peut augmenter les chances de survie de 70 %. Si vous êtes seul, ne quittez pas la victime et procédez à une réanimation jusqu’à ce que les secours arrivent.

Les différentes étapes de la réanimation sont tout aussi importantes : la respiration, le massage cardiaque et l’application d’un choc électrique au moyen d’un DEA. Commencez avec 30 massages cardiaques suivis de 2 respirations. Répétez l’opération et arrêtez-vous dès qu’un DEA est disponible. Activez le DEA, placez les électrodes et suivez les instructions vocales. En l’absence de DEA, répétez la manœuvre jusqu’à l’arrivée des secours ou jusqu’à ce que la victime recommence à respirer normalement.

TÉLÉCHARGEZ LES 10 BONS RÉFLEXES EN CAS D'ARRÊT CARDIAQUE SOUDAIN

Connaissez-vous toutes les étapes d’une bonne réanimation ? Faites le test !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par une *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.